Charte d'éthique du marketing d'influence

L'influence ça marche, l'influence éthique ça dure.
+80 000 signataires depuis la création de la charte en 2018.

La Charte d’éthique du marketing d’influence, co-rédigée par un comité représentant les différentes parties prenantes du secteur (agences, marques, influenceurs, avocats, chercheurs, etc.) est une initiative collective visant à garantir une gestion saine des campagnes d’influence et à offrir davantage de transparence aux consommateurs.

Avec le soutien de l'ARPP.

Découvrir la charte
Feature imageFeature imageFeature imageFeature imageFeature image

Notre démarche

La jeunesse du secteur du marketing d’influence couplée à sa croissance très rapide pose de nombreuses problématiques juridiques et éthiques aux acteurs du marché.  

Cette charte a donc pour ambition de doter les influenceurs d’outils leur permettant de distiller une information transparente et objective et de disposer de moyens leur permettant d’évoluer dans une sécurité juridique, d’une part, et aux consommateurs de disposer d’une information permettant de générer de la confiance envers les campagnes d’influence, d’autre part.

La charte ne prétend pas avoir un caractère contraignant mais simplement de poser les bases de principes d’objectivité et de transparence nécessaires à l’évolution positive du secteur de l’influence.

Découvrir la charte

L'essentiel de la charte

Pour les influenceurs, l’idée de la charte est de faire de ces derniers les nouveaux acteurs de confiance numérique. Pour cela, les influenceurs s’engagent à faire preuve de transparence vis-à-vis de leur communauté, en s’inscrivant dans une démarche d’authenticité et de transparence, tout en visant à développer leur légitimité.

Ils se doivent de garantir une influence éthique par la fin : prendre des partis-pris, refuser de travailler pour des secteurs par définition non-éthiques (dropshipping, etc)…

Respect

…envers les collaborateurs 

  • Faire preuve d’un esprit d’équipe en étant attentifs et bienveillants envers les autres collaborateurs, pour atteindre un objectif commun : concevoir et réaliser une campagne d’influence éthique ;
  • Répondre aux questions soulevées par leurs communautés sous leurs publications sponsorisées et transmettre à aux marques les questions relatives aux produits promus et à leur production/qualité auxquelles ils ne sauraient pas répondre ;

…des règles collaboratives établies 

  • Respecter le délai de publication des contenus, convenu en amont entre les différents acteurs de la campagne d’influence ;

…des bonnes pratiques 

  • Ne pas publier de contenu susceptible de porter atteinte à l’image ou aux droits de tiers, notamment aux droits de propriété intellectuelle et de la personnalité de toutes parties prenantes de la campagne d’influence ;
  • Ne pas publier de contenu qui pourrait porter atteinte à autrui. En signant cette charte, ils ne peuvent ainsi diffuser du contenu pornographique, obscène, diffamatoire, injurieux, violent, raciste, xénophobe ou encore révisionniste ;
  • Être honnêtes et transparents avec les marques et les agences lorsqu’ils se trouvent en pleine crise relative à leur réputation ou leur image (bad buzz), de manière à ce que celles-ci puissent se préparer à une éventuelle gestion de crise ou choisir d’annuler la collaboration afin de préserver leur propre image ;
  • Dans une logique de respect de l’environnement et de lutte anti-gaspillage : éviter le gaspillage des produits et aller chercher en boutique les produits lorsque cela est possible ;  

Modération

Dans un effort de lutte contre le cyber harcèlement. 

…sur Instagram

  • Prendre connaissance des règles des plateformes relatives à la lutte contre le cyber harcèlement ou contre tout propos haineux et agir en conséquence ;
  • Filtrer les termes injurieux et insultes des commentaires sous leurs publications Instagram sponsorisées afin d’éviter un impact négatif démesuré sur la marque ou sur eux-mêmes ;
  • Ne pas avoir de propos insultants ou offensants envers la marque avec laquelle ils collaborent ;
  • Se renseigner sur les marques qui les contactent et de ne pas hésiter à refuser des collaborations douteuses ;

…sur TikTok

  • Lorsque cela n’est pas exigé par le dispositif d’une campagne, bloquer l’option des UGC (User-Generated Content) ;
  • Instaurer des filtres dans les commentaires et/ou d’établir une option d’approbation des commentaires ; 

Authenticité 

  • Accepter des collaborations sur des sujets qui leur sont familiers et légitimes et dont ils maîtrisent les contours ;
  • Avoir construit sa communauté de manière organique et authentique (n’avoir jamais eu recours à des méthodes trompeuses et illégales, permettant par exemple d’augmenter de manière artificielle le nombre de ses abonnés, de ses vues, ou encore du taux d’engagement figurant sur ses réseaux sociaux) ;
  • Garder un juste équilibre entre les contenus sponsorisés et non sponsorisés sur son compte Instagram (nous recommandons environ 60% de contenus non sponsorisés lorsqu’il s’agit de story, et plus de 50% de contenus non sponsorisés lorsqu’il s’agit de publication “post” sur son compte – quota à respecter en dehors des périodes de fêtes commerciales) ; 
  • Sur Twitch, ne pas avoir recours à des techniques de marketing d’urgence afin de ne pas inciter les consommateurs à faire des achats d’impulsion ;

Transparence

…budgétaire

  • Communiquer à l’agence concernée par la campagne un détail précis du tarif des prestations demandées ;

…sur la nature de la collaboration

  • Être clairs dès le début de la collaboration sur la présence - ou non - de partenariat avec une marque concurrente de celle pour qui la campagne a été organisée ;
  • Communiquer de manière transparente sur l’existence d’une collaboration commerciale, en respectant notamment les mentions suivantes : lorsque les contenus publiés sont sponsorisés, ils doivent comporter une mention (identifiable immédiatement et visiblement) témoignant de la collaboration commerciale, telles que « partenariat sponsorisé », « partenariat rémunéré », « #sponsorisé », « #collaboration », « #partenariat », « #pub », ainsi que « #paid » et « #ad » pour l’international. Les influenceurs gardent à l’esprit qu’ils sont responsables, dans la limite du brief qui leur est présenté, des contenus qu’ils publient ;
  • Dans le cadre d’un voyage rémunéré, rappeler qu’il s’agit d’une collaboration commerciale sur chaque première publication de contenu en story, afin de tenir un discours clair et transparent à sa communauté ;

Loyauté

… envers la marque et son image 

  • Ne pas faire de promotion du même type de produits ou services concurrents à la marque en question, la semaine précédant et suivant la campagne, à condition qu’ils aient été rémunérés. Dans ce cas, et en dehors des périodes d’affluence événementielle et excluant les influenceurs spécialisés dans ces périodes, les contenus publiés ne doivent pas être successifs ;

… envers les communautés 

  • Afin d’en parler en connaissance de cause, faire le test du produit à présenter en amont, avant même d’en faire la promotion auprès de leur communauté. Ne pas publier de contenu mensonger ou trompeur, qui ne représenterait pas fidèlement les réelles qualités des produits ou services de la marque ;
  • Être force de propositions créatives lors de leurs collaborations rémunérées.

Pour les marques, l’idée est de garantir une relation saine avec les différentes parties prenantes. Ainsi, l’accent est mis sur la transparence de la campagne, et le respect des délais.

Elles se doivent de garantir une influence éthique par la fin : prendre des partis-pris, refuser de travailler pour des secteurs par définition non-éthiques (dropshipping, etc)… ;

Respect 

…envers les collaborateurs

  • Tenir un discours à la fois fluide, transparent et respectueux envers les différents acteurs d’une campagne d’influence, dans un souci d’honnêteté, de fiabilité et du respect de chacun des collaborateurs ;
  • Faire preuve d’un esprit d’équipe en étant attentif et bienveillant envers les autres collaborateurs, pour atteindre un objectif commun : concevoir et réaliser une campagne d’influence éthique ;
  • Dans le cas où la communauté d’un influenceur soulevait des questions dans les commentaires des publications sponsorisées de celui-ci concernant les produits promus et leur production/qualité, les marques s’engagent à intervenir et répondre dans une logique d’accompagnement des influenceurs et de respect envers leurs communautés ;

…des règles collaboratives établies

  • Respecter les deadlines fixées en amont, en se conformant au calendrier du brief préalablement établi (planning de la campagne d’influence, délai de publication de contenu exigé auprès des influenceurs – idéalement 7 jours à compter de la réception des produits -, etc.) ;

…du produit issu de la collaboration : les contenus

  • Conserver l’identité visuelle des contenus (à savoir la créativité visuelle et rédactionnelle), sous réserve du respect par l’agence du brief préalablement établi ; 
  • Exploiter ces contenus d’aucune autre manière que ce qui a déjà été prévu par les différentes parties prenantes (concernant notamment des supports, pays ou durées mentionnés dans le contrat liant ces parties) ; 
  • Obtenir un accord préalable de la part des influenceurs lorsque toute médiatisation concernant leurs contenus est envisagée, mais également lorsque ces derniers sont utilisés d’une façon différente que celle prévue dans le brief influenceur préalablement établi ; 
  • Faciliter le renvoi des produits destinés à l’influenceur dans le cas où ils ne lui conviendraient pas. Dans ce cas, la marque prendra en charge les frais d’envoi ; 
  • Respecter la confidentialité relative aux propositions émises sur la campagne d’influence, incluant ainsi les différentes stratégies qui s’y rattachent. La marque s’interdit en ce sens toute divulgation d’informations relatives aux campagnes d’influence en question qui n’aurait été autorisée en amont.

…des bonnes pratiques

  • Dans une logique de respect de l’environnement et de lutte anti-gaspillage : éviter le gaspillage des produits ; limiter au maximum les envois de colis et encourager les influenceurs à aller chercher en boutique les produits lorsque cela est possible ;  s’efforcer de ne pas proposer des voyages de moins de 72 heures, particulièrement sur les voyages long-courriers ; autoriser la redistribution des produits en faisant appel à des associations dédiées ;

Modération

Dans un effort de lutte contre le cyber harcèlement.

…sur TikTok

  • Répondre aux commentaires négatifs lorsque cela est pertinent pour leur propre image et celle de l’influenceur ;

…sur Twitch

  • Participer aux lives qu’elles sponsorisent afin de répondre aux commentaires et réactions du public en direct, et ainsi accompagner véritablement l’influenceur dans leur collaboration ;

Authenticité

…le mode de sélection des influenceurs

  • Durant le processus de sélection des influenceurs proposés par l’agence, ne pas seulement porter un regard sur le nombre d’abonnés dans leur décision (regarder également les centres d’intérêts des influenceurs de manière à trouver des profils en adéquation avec la nature du produit ou service mis en avant) ;
  • Ne pas sélectionner des influenceurs dont les statistiques seraient trop éloignées de leurs objectifs en termes de KPIs, de manière à ne pas déséquilibrer le fonctionnement du compte des influenceurs ;

…gestion de la communauté

  • Sur TikTok, toujours laisser le contenu de l’influenceur performer organiquement dans un premier temps avant de, si les marques le souhaitent, le médiatiser avec un budget qui permettra à l’influenceur de faire a minima le nombre de vues ou d’impressions qu’il atteint habituellement et en tout état de cause, pas beaucoup plus afin de ne pas déséquilibrer ses statistiques ;
  • Sur Twitch, ne pas avoir recours à des techniques de marketing d’urgence afin de ne pas inciter les consommateurs à faire des achats d’impulsion ;

Transparence

  • Respecter une obligation de transparence : d’une part concernant le processus de création des communications publicitaires, d’autre part concernant la présentation faite à l’agence des faits nécessaires à la formulation d’une proposition pour mener à bien une action ou une création dans le cadre de la campagne ;
  • Exposer de manière claire et précise leurs attentes ainsi que leurs objectifs ; 
  • Préciser le montant du budget détaillé en amont du projet marketing, qui fera l’objet d’une négociation lors des briefs et de l’établissement des relations contractuelles ; 
  • Ne pas apporter de modification au brief une fois ce dernier validé par les acteurs concernés, et que les créations en découlant ont été mises en ligne sur les supports visés. Le cas échéant, la marque devra alors accepter que le contrat établi suive les modifications engendrées, qui devront bien entendu être validées par l’ensemble des acteurs ;
  • Détailler autant que possible les produits ou services concurrents de ceux de la campagne publicitaire en cours d’établissement ;
  • Proposer des briefs conforme à l’ordre public et au respect de chaque individu ; 

Loyauté

  • Ne pas rédiger trop strictement les briefs à destination des influenceurs afin de ne pas dénaturer les contenus de ces derniers ou d’écraser l’identité personnelle de leurs auteurs.

Pour les agences, l’idée est de définir les bonnes pratiques quant à la gestion d’une campagne d’influence, d’un côté auprès des marques, de l’autre auprès des influenceurs. En signant la Charte d’éthique du marketing d’influence, les agences se veulent garantes de la gestion responsable des campagnes publicitaires, en revêtant leur rôle d’acteur central, et s’engagent dans une démarche citoyenne qui sécurise le marché.

Elles se doivent de garantir une influence éthique par la fin : prendre des partis-pris, refuser de travailler pour des secteurs par définition non-éthiques (dropshipping, etc)… ;

Respect 

…envers les collaborateurs 

  • Simplifier les échanges entre les influenceurs et les marques ; 
  • Proposer un casting qui soit le plus diversifié possible, et qui ne se compose ainsi pas exclusivement d’influenceurs ayant le même type de profil ; 
  • Faire preuve d’un esprit d’équipe en étant attentives et bienveillantes envers les autres collaborateurs, pour atteindre un objectif commun : concevoir et réaliser une campagne d’influence éthique ;

…des règles collaboratives établies

  • Mettre en œuvre tous les moyens nécessaires afin de respecter le rétroplanning établi avec les marques, qui se devra d’être modulable en fonction des éventuels imprévus ; 
  • Tenir compte des cibles et communautés respectives des influenceurs, qui constituent leur audience privilégiée. Il est essentiel de souligner ce point, notamment dans le cadre de collaborations portant sur des sujets dits “sensibles”. Les agences se devront de donner aux marques un accès aux détails de la communauté des influenceurs, et émettre des avis (positifs ou négatifs) sur cette dernière. Ainsi, les marques pourront procéder à une sélection d’influenceurs avec lesquels elles souhaitent travailler en toute connaissance de cause ;
  • Dans le cas particulier d’une campagne promouvant une boisson alcoolisée, analyser consciencieusement la composition de la communauté de chacun des influenceurs sélectionnés, tant pour le casting que pour la campagne (exigence d’une communauté composée d’au moins 60% d’individus majeurs) ;
  • Fournir un brief détaillé aux influenceurs, constitué de guidelines et de règles déontologiques, le cas échéant, que ces derniers seront en mesure de s’approprier ;
  • Suivre l’évolution des projets de loi et autres dispositions légales à l’égard de l’implication de mineurs dans des campagnes d’influence, et les respecter rigoureusement une fois votées ;

…des bonnes pratiques

  • Ne pas effectuer de marge lorsque la campagne est réalisée dans le cadre d’une cause caritative ;
  • Faciliter la redistribution des produits en faisant appel à des associations dédiées ;

Authenticité

  • Mener une approche sur-mesure durant leur casting d’influenceurs (trouver un profil en adéquation avec la nature du produit ou service mis en avant par la campagne) ;

Transparence

…budgétaire

  • Une fois le budget déterminé par la marque, détailler à cette dernière son utilisation précise, soit les parts qui seront allouées à la campagne d’influence en question (transparence budgétaire) : distinguer d’une part, le budget relatif à la rémunération des prestations des influenceurs, et d’autre part le budget que la marque souhaite consacrer aux éléments contenus dans la campagne, tels que la création et production de visuels ;

…sur la nature de la collaboration 

  • Devoir de pédagogie envers les influenceurs : leur rappeler les règles de transparence vis-à-vis de leurs contenus sponsorisés, tout en garantissant l’expression de leur créativité ;
  • Être transparentes, en faisant mention des influenceurs avec lesquels elles travaillent et ne pas utiliser leurs contenus dans le but de communiquer sur leur travail, sans avoir obtenu leur accord au préalable, ou sans les avoir mentionnés ;

Loyauté

…envers la marque et son image

  • Ne pas publier de contenu susceptible de dénigrer ou de déprécier l’image de la marque avec laquelle elles collaborent ;
  • Ne pas utiliser les contenus ou logos de la marque avec laquelle elles collaborent, sauf si accord préalable ;

…envers les communautés 

  • Ne pas rédiger trop strictement les briefs à destination des influenceurs afin de ne pas dénaturer les contenus de ces derniers ou d’écraser l’identité personnelle de leurs auteurs.

Plus de 60 000 personnes ont déjà signé la Charte !
Et vous ?

Le comité d'éthique

Le comité d'éthique est composé de représentants de toutes les parties prenantes du secteur : agences, marques, influenceurs, avocats, chercheurs, etc.
Vous souhaitez rejoindre le comité pour participer aux prochaines versions de la charte ou avez des suggestions ? Écrivez-nous !
Agathe Nicolle
Fondatrice & CEO WOÔ
François Nicolle
Enseignant Chercheur
Ronan Hardouin
Avocat
Henri Louis Alandou d'Arboussier
Bostik
Chloé G.
Influenceuse
Caroline Halipré
Vilebrequin
Sabine M.
Influenceuse
YOLK
Agence
Vincent Bronner
Co-founder Clark Influence