Nous contacter
Savoir-faire Réalisations Clients Blog Plateformes : YOÔ - Créez du Brand Content Plateformes : VOÔ - Générez du Bouche à Oreille
19/10/2020

Marketing d’influence : 6 conseils à suivre pour augmenter les réservations par temps de crise grâce aux influenceurs

Véritable fracture numérique, le digital a transformé si ce n’est révolutionné la manière de communiquer de toutes les marques, quel que soit leur secteur d’activité. Le marketing d’influence en constitue aujourd’hui un véritable atout, que de nombreux annonceurs s'évertuent à utiliser.

Le tourisme, et plus particulièrement l’hôtellerie, font aujourd’hui partie des secteurs d’activité qui utilisent le marketing d’influence comme stratégie de communication. 
Ils connaissent des changements profonds qui nécessitent de fixer un cadre pour l’ensemble des parties prenantes, à savoir la marque hôtelière et les influenceurs avec lesquels elle travaille. 

Dans ce contexte si particulier de crise sanitaire, les envies d'évasion sont plus présentes que jamais, bien que les réservations ne se multiplient pas encore pour autant. 
Mais pour encourager ces demandes il est primordial d’être visible sur le web, et d’autant plus sur les réseaux sociaux.
Aujourd’hui, les professionnels du tourisme ont l’opportunité à travers le marketing d’influence de montrer non seulement que leur activité continue mais également de se différencier de la concurrence en anticipant une reprise de l’activité dans les meilleures conditions possibles.


>> Mode d’emploi de ce levier stratégique devenu alors indispensable pour les professionnels du tourisme.

“D’après une étude booking.com, 54% des voyageurs de la nouvelle génération utilisent les réseaux sociaux pour leur choix de destination et 40% estiment que les réseaux sociaux sont leur principale source d’inspiration.”

Aujourd’hui, il est clair que les influenceurs font partie prenante du rayonnement des lieux en vogue, des destinations à ne pas manquer. Car faire rêver leur communauté et susciter de l’engagement constituent leur objectif. 

Les influenceurs peuvent mettre en avant de différentes façons les établissements hôteliers : visite des chambres, découverte du restaurant, immersion dans l’établissement à travers les activités proposées : SPA, brunch, massages, piscine… Tout ceci relayé à travers des posts, des stories ou encore des vidéos IGTV.

Photo by @lisonseb : https://www.instagram.com/p/CCAoWOJocoP/
IGTV by @enjoyphoenix : https://www.instagram.com/p/By5daNVitzR/
Photo @thesummerchaser : https://www.instagram.com/p/B9kRPWVHlY4/


Qui n’a d’ailleurs jamais utilisé internet pour trouver des avis concernant un établissement hôtelier ?

Seulement, ce type de collaboration, désormais de plus en plus démocratisée, reste encore grandement critiquée et peut se heurter à certains désaccords.


1. La contrepartie

Satisfaire les parties prenantes constitue le fruit de toute collaboration réussie ; autrement dit, trouver une contrepartie équitable, qui convienne à chacun : l’influenceur et la marque hôtelière. 
Mais aujourd’hui, un voyage tous frais payés proposé par un hôtel à un influenceur n’est plus considéré comme une contrepartie assez équitable : derrière les apparences souvent trompeuses, la production de contenu à délivrer par l’influenceur est en effet très intense car quotidienne et répétée, et il ne peut par conséquent profiter pleinement de l’expérience.
Très peu d’influenceurs arrivent d’ailleurs aujourd’hui à vivre de leur passion, tant le rapport temps de travail passé/rémunération est déséquilibré.
Aussi, l’influence n’est pas reconnue comme un métier, or il faudrait que ce soit le cas.

Bien que souvent critiquée, une rémunération paraît ainsi aujourd’hui plus légitime dans ce genre de collaboration qu’un voyage tous frais payés sans aucune rémunération.


2. L’impact environnemental

Cet aspect environnemental est devenu aujourd’hui un automatisme fondamental à prendre en compte dans tous les métiers et secteurs d’activité, à l’instar du marketing d’influence.
Dans un souci permanent de l’impact de toute activité sur l’environnement, il devient désormais très mal perçu d’effectuer des vols long-courriers pour les séjours de courte durée, ou de prendre l’avion au détriment du train lorsque cela est possible.

Les influenceurs, soucieux du rôle de porte-paroles des marques avec lesquelles ils collaborent, sont de plus en plus alertes à leur empreinte carbone et refusent certaines collaborations pour des raisons environnementales, et indirectement pour des soucis d’image renvoyée à leur communauté.


>> Mais alors comment établir une collaboration équitable et pérenne entre professionnels du tourisme et influenceurs aujourd’hui ?

En tant qu’expert de l’influence, notre agence et ses 70 experts sont là pour vous accompagner dans la mise en place de collaborations viables, éthiques et responsables.
Car vous l’aurez compris, cela ne s’improvise pas.
Pour ce faire, nous avons créé une charte d’éthique qui vise à guider au maximum les marques, les agences et les influenceurs dans la création de campagnes d’influence éthiques.

Notre comité d’éthique prône diverses recommandations, nécessaires pour promouvoir de façon juste et légale les expériences touristiques au travers de contenu authentique : 

1/
le privilège du train sur l’avion ;
2/ éviter au maximum de proposer des voyages de moins de 72 heures, particulièrement sur les voyages longs-courriers ;
3/ mentionner obligatoirement le fait qu’il s’agit d’une collaboration commerciale.


>> Mais comment bien choisir un influenceur ?

Établir une collaboration pérenne et éthique passe par un choix responsable d’influenceurs, au travers d’un cadre doté d’une sécurité juridique.
Pour ce faire, nous préconisons 3 grandes règles d’or :

1/ ne pas regarder le nombre de followers mais plutôt le taux d’engagement, indicateur plus fiable de confiance envers la communauté ;
2/ s’assurer que l’influenceur partage les valeurs et l’univers de la marque (même ADN) ;
3/ vérifier que l’influenceur en question est : 

- authentique : s’assurer de l’objectivité dans la présentation de produits, de la construction naturelle et organique de sa communauté ; vérifier l’équilibre entre les contenus sponsorisés et non-sponsorisés (pas plus de 50% du feed et pas plus de 60% des stories) ;
- transparent : s’assurer que l’influenceur tienne un discours clair lorsqu’il s’agit d’une collaboration commerciale : matérialisation de la prise de parole avec les hashtags #sponsorisé et #partenariat ;
- sincère : vérifier l’objectivité de la présentation du produit ou du service, en en faisant le test avant de le promouvoir auprès de sa communauté ;
- légitime : s’assurer que l’influenceur prenne uniquement la parole sur des sujets qu’il maîtrise ;
- loyal : envers les marques ; l’influenceur ne doit par exemple pas faire la promotion du même type de produits d’une marque concurrente au même moment et une semaine avant.

Dans un cadre éthique préalablement établi, la marque en question peut ainsi gagner en visibilité, en notoriété et faire face à la concurrence en collaborant avec un influenceur qui partage ses valeurs et certaines règles environnementales.

Alors, vous souhaitez créer votre campagne d’influence et travailler avec des influenceurs qui vous ressemblent ?
Contactez-nous à eric@woo.paris et à hello@woo.paris !


---

Solène & Ninon, Juriste & Chargée de Communication Junior chez @WOÔ

Nous contacter